A la découverte de l'ancien équipage

« Le contraire de la misère ce n’est pas la richesse. Le contraire de la misère, c’est le partage. »  Abbé Pierre

Nous sommes heureux de vous présenter le témoignage de l’ancien co-pilote de notre superbe 4L.

« Je me présente, Estéban, 21 ans et ancien président de l’association du « Beaujolais 4L Trophy ».

Je compte un seul 4L Trophy à mon actif, celui de 2019. J’ai eu la chance de participer à l’épreuve avec un co-pilote hors pair. On s’est connu au lycée, une sombre histoire de redoublement m’a amené à être dans la même classe que lui. Assez éloignés au début, on a tout de même gardé contacts et un soir de décembre 2016 après quelques pintes dans le Vieux Lyon, nous avons lancé l’aventure du 4L Trophy.

On a tout de suite été animé par les mêmes raisons, les mêmes motivations, qui nous ont permis de mener à bien le projet. On pourrait résumer cela par le goût intense de l’aventure et de la découverte du monde. A tout point de vue le 4L Trophy permettait ces choses comme le monde associatif, les véhicules anciens, les rencontres humaines, le challenge financier et surtout la découverte d’un pays inconnu pour nous deux, le Maroc. Toutes ces choses ont constitué notre motivation et notre envie de faire ce raid.

Cette symbiose entre mon co-pilote et moi a permis de relever ce défi avec une certaine réussite puisque tout s’est bien déroulé pour nous, autant dans la phase préparatoire que durant la course.

Du côté de mes études, je suis en licence d’administration publique. Je détonnai un peu par rapport aux autres étudiants qui eux étaient dans des domaines plus en rapport avec ce raid comme la mécanique, le tourisme, le commerce international, etc.

Cette aventure nous a tous les deux inspirés pour d’autres projets. Pour ma part :

  • Du côté du domaine automobile, il est toujours plus ou moins question d’acheter une voiture ancienne et de la retaper en famille, mais le projet reste pour le moment en attente.
  • Du côté humanitaire, l’idée d’effectuer un projet de plus grande ampleur et encore plus axé sur cela reste très ancré en moi et se fera surement l’année prochaine, mais la plupart des choses restent à déterminer du fait de mes études et des opportunités qui s’offriront à moi au cours de l’année prochaine.
  • Du côté des voyages, je prépare un voyage de deux mois en Amérique du Sud en solitaire. Je prévois de découvrir l’Argentine, le Chili, l’Uruguay et le Paraguay mais cela ne constitue qu’une base. Le voyage se fera au gré des rencontres et des personnes qui me prendront en stop. »

Nous souhaitions rendre hommage à l’équipage 231 car le feeling est immédiatement passé avec eux.

A quel moment cette osmose s’est créée entre nous ?

Lorsqu’Estéban a ouvert le capot de Francesco et a conclut par un « Et voilà ! ». Nous avons de suite compris que lui comme nous ne connaissions rien en mécanique. C’était comme une évidence, cette voiture était faite pour nous et leur propriétaire ressemblait à notre binôme.

Nous avons encore plus apprécié lorsqu’Estéban s’est mis à partager avec nous son expérience du 4L. Il est même allé jusqu’à nous montrer des photos en se servant d’une poubelle comme support pour son ordinateur … c’est dire la spontanéité dont il a fait preuve à notre égard.

Merci Estéban pour avoir répondu à nos questions, ta gentillesse et ta disponibilité.

Nous te souhaitons pleins de réussites dans tes projets à venir. Et qui sait : peut être que nos routes se recroiseront ? 🙂

Aidez-nous à réaliser notre projet

Faîtes-nous un don via le financement participatif Hello Asso

Avancement du projet
69%
-->