Jour 11 : C’est quand qu’on arrive ?

28 février 2020

Dernier réveil sous la tente. Nous sommes à Ouarzazate. Il nous reste encore 300 kilomètres pour rejoindre notre destination finale : Marrakech.

La nuit s’est bien passée. Nous étions rassurés de nous savoir entourés par 10 autres équipages.

Notre lieu de bivouac était un peu particulier. Nous nous trouvions sur un parking, une esplanade rocailleuse, à côté d’un rond-point et en face des studios cinéma de la ville.

Nous savons que des équipes médicales et mécaniques vont monter un poste là où nous nous trouvons. Nous profitons de leur arrivée pour leur montrer notre amortisseur.

Plus de peur que de mal. Notre amortisseur s’est déboîté. En sortant de son emplacement, un bout de caoutchouc est parti. Les mécaniciens, le remettent en place et ajoutent une rondelle afin de s’assurer que l’amortisseur reste en place.

Ils nous préviennent que nous risquons d’entendre encore le bruit. Pas de panique, l’amortisseur continuera tout de même de jouer son rôle.

Nous repartons de Ouarzazate à 8 h 30.

La route nous semble interminable : col montagneux, camions, travaux, chaussée en mauvais état, etc.

Nous arrivons à Marrakech à 13 h. Nous passons l’arche d’arrivée sous les applaudissements des membres de l’organisation et des familles venues accueillir les équipages.

Nous rendons notre balise GPS ainsi que nos Roadbooks. En échange, nous recevons le programme des prochains jours et l’adresse de notre hôtel.

C’est un réel plaisir de s’orienter avec un ultime Roadbook.

Nous sommes les premiers arrivants de notre hôtel. Nous remplissons quelques formalités administratives. Nous échangeons longuement avec les élèves de la Rennes School of Business, qui sont là pour orienter les trophistes dans les hôtels.

Arrive l’heure de la délivrance : la douche.

Nous avions oublié le bonheur de ce geste pourtant ancré dans notre quotidien.

Retrouvailles également avec le lit.

Nous avions fait le choix de ne pas prendre de carte SIM pour le Maroc.

Nous reprenons donc contact avec le monde extérieur grâce au WiFi.

Nous partons manger vers 16 h. C’est le portier de l’hôtel qui nous indique où aller.

À notre retour, d’autres équipages sont arrivés. Le gardien du parking cherche à tout prix à nettoyer notre voiture. Nous refusons catégoriquement car nous avons encore de la route à parcourir. De plus, nous apprécions de voir notre Francesco encore pleine de sable.

Nous regardons les lieux à visiter à Marrakech pour la journée du lendemain. Nous mangeons au restaurant de l’hôtel puis nous plongeons dans nos lits pour une nuit confortable et moelleuse.

#4LTrophy2020 #Trophistes2020 #TrophistesFinishers #Equipage016

-->