Jour 12 : On négocie, on ne se fâche pas, on reste amis

29 février 2020

Décidés à profiter de Marrakech avant que la ville ne soit envahie par les touristes, nous partons tôt de l’hôtel pour visiter.

Anthony assure que le soleil va sortir dans la matinée. Nous partons donc en tee-shirt.

Nous aurons froid tout le temps de notre visite… Finis la chaleur du désert.

Comme nous arrivons tôt, nous avons la chance d’assister à l’ouverture des premières échoppes du souk.

Nous commençons par admirer l’architecture de la mosquée Koutoubia. Direction ensuite la place Jemma El-Fna. Nous passons devant le Jardin Secret, mais au vu des tarifs, nous renonçons à entrer.

Nous déambulons au travers des souks pour trouver la médersa Ben Youssef.

Manque de chance, elle est actuellement en travaux.

Survient alors un spectacle des plus étonnants. Une personne nous indique travailler sur le chantier de la médersa. Comme elle est fermée, il nous explique que le samedi est un jour particulier à Marrakech : les Berbères viennent tanner les peaux de bêtes.

Il nous confie à un de ses amis qui nous emmène à l’atelier des tanneurs. À l’entrée, nous suivons une nouvelle personne qui nous fait visiter en nous expliquant le travail des Berbères sur les peaux. Il finit par nous emmener dans un magasin d’exposition du travail de ces congénères où le propriétaire nous montre les différentes réalisations en cuir et en daim.

Nous mettons en pratique pour la première fois nos talents de négociateur. Nous repartons avec un pouf en peau de dromadaire sous le bras.

Surprise : en sortant de la boutique nous retrouvons celui qui nous a emmenés là. Il réclame le paiement de sa visite.

Il semblerait que nous ayons fait les frais d’un réseau de visite des souks.

Nous terminons nos achats en essayant de ne pas nous faire alpaguer dès que nous tournons la tête.

De retour à l’hôtel, nous profitons du temps grisâtre pour nous reposer.

Nous avons rendez-vous à 19 h 30 Chez Ali pour la cérémonie de clôture de la 23ème édition du 4L Trophy.

Nous retrouvons notre groupe d’amis de l’aventure sauf un qui est tombé malade.

Étant dans un lieu différent de celui où se trouve la scène, nous apprécions le repas mais n’assistons pas au spectacle.

Nous rions beaucoup avec notre serveur, Medhi, qui ne semble pas décider à travailler. Dès que son superviseur à le dos tourné, il vient nous voir pour prendre des photos et discuter.

Nous rentrons aux alentours de 1 h du matin à notre hôtel ; le lendemain nous devons nous lever tôt pour rejoindre Tanger.

#4LTrophy2020 #Trophistes2020 #TrophistesAuSouk #Equipage016

-->